La phonétique auditive

 

La phonétique auditive

« La phonétique auditive est une branche de la phonétique qui se préoccupe de la façon dont l’oreille perçoit les sons. Elle décrit l’appareil auditif et le décodage des sons. »[1]

Donc la phonétique auditive étudie la réception et le décodage des sons par l’appareil auditif.  Celui-ci  n’est autre que l’oreille qui se divise en trois parties :

L’oreille externe

Elle joue un rôle essentiel dans la localisation sonore.

L’oreille moyenne

Elle transmet les vibrations aériennes à l’oreille interne.

L’oreille interne

C’est ici que les impulsions sonores sont converties en influx nerveux puis acheminées au cerveau.

L’oreille et l’audition

Les oreilles nous permettent d’entendre les sons qui nous entourent : ce sont les organes de l’audition.

DE QUOI EST FAITE UNE OREILLE ?

Tous les animaux vertébrés ont des oreilles. À quelques exceptions près, chez les mammifères, l’oreille comprend trois parties : l’oreille externe (c’est la partie visible de l’oreille, le pavillon), l’oreille moyenne et l’oreille interne.

COMMENT FONCTIONNE L’OREILLE ?

Le pavillon de l’oreille externe aide à mieux recueillir les sons du monde extérieur, un peu comme une antenne. Ce sont des ondes sonores qui entrent dans l’oreille, par le conduit auditif. Celui-ci les conduit jusqu’au tympan, qui se met à vibrer. En vibrant, le tympan fait vibrer à leur tour les trois osselets, l’un après l’autre. Cela a pour effet d’amplifier les vibrations, qui sont ensuite transmises à l’oreille interne.

C’est dans l’oreille interne que se trouvent les cellules spécialisées de l’audition. Elles sont à l’intérieur d’une petite structure en spirale, la cochlée, appelée aussi limaçon à cause de sa forme de petit escargot. Les cellules de l’audition ont pour mission de transformer les vibrations apportées par les osselets en messages nerveux. Elles transmettent ensuite ces messages au nerf auditif, qui les transporte jusqu’au cerveau. Il reste au cerveau à interpréter ces informations pour identifier les sons.

De quoi est faite l’oreille humaine ?

Chez l’homme, l’oreille est composée de trois parties :

– l’oreille externe est faite du pavillon de l’oreille (la partie visible) et du conduit auditif ;

– l’oreille moyenne comprend le tympan, trois petits os, appelés les osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier) et la trompe d’Eustache ;

– l’oreille interne renferme les cellules nerveuses de l’audition, qui se trouvent à l’intérieur de la cochlée, appelée aussi limaçon à cause de sa forme de petit escargot.

Chez la plupart des mammifères, l’oreille ressemble à celle de l’être humain. Seuls les mammifères marins présentent une réelle différence : ils n’ont pas de pavillon (pas d’oreille externe).

oreille

L’anatomie de l’oreille humaine

 

Glossaire

Cerveau : organe situé dans la boîte crânienne, siège de la conscience, de la pensée, de la mémoire et du contrôle de toutes les fonctions de l’organisme.

Cochlée : partie antérieure de l’oreille interne enroulée en spirale et servant à l’audition.

Conduit auditif : canal anatomique qui transmet le son du monde extérieur vers l’oreille moyenne.

Étrier : osselet de l’oreille moyenne, de forme triangulaire.

Marteau : osselet  de la cavité tympanique logé dans l’oreille moyenne.

Nerf auditif : propre à l’ouïe et à ses organes et qui transmet le signal nerveux de l’oreille interne au cerveau.

Oreille : chacune des deux parties externes de l’organe de l’audition, placée de chaque côté de la tête des êtres humains.

Osselets : petit os de l’oreille moyenne qui intervient dans la transmission des vibrations sonores.

Pavillon : partie extérieure de l’oreille (de l’homme et des mammifères), formée de cartilage recouvert de peau, qui reçoit les sons et les dirige vers le conduit auditif.

Phonétique : en linguistique c’est l étude des sons du langage et de leur production.

Son : Le son est la propagation d’une vibration dans l’air.

Trompe d’Eustache : conduit de l’oreille moyenne qui fait communiquer la caisse du tympan et le rhino-pharynx et permet l’égalisation de la pression atmosphérique de part et d’autre du tympan.

Tympan : membrane fibreuse et fine située entre le conduit auditif externe et l’oreille interne à laquelle elle transmet les ondes sonores qu’elle reçoit.

Article de Zoubir Yahiaoui 

zoubir.yahiaoui04@gmail.com

 

NB. : Les sites qui offrent la main renvoient à d’autres sites. Cliquez !

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Phon%C3%A9tique_auditive

Publicités

La Chine, première à poser un engin sur la face cachée de la Lune — Journal Métro

C’est une première mondiale. La Chine a réussi jeudi l’alunissage inédit d’un engin sur la face cachée de la Lune, un événement historique qui renforce les ambitions spatiales de Pékin. Le module Chang’e-4, qui avait quitté la Terre le 8 décembre, s’est posé à 10h26 heure de Pékin (02h26 GMT) et a envoyé une photo…

via La Chine, première à poser un engin sur la face cachée de la Lune — Journal Métro

Renoncer à la viande peut sauver des millions de vies selon le Forum économique mondial — Journal Métro

Renoncer au boeuf au profit d’autres sources de protéines pourrait sauver des millions de vies et réduire de façon spectaculaire de volume des gaz à effet de serre, a annoncé jeudi le Forum économique mondial (WEF). Une étude réalisée pour le WEF par l’Oxford Martin School, une unité de la célèbre université britannique, a démontré…

via Renoncer à la viande peut sauver des millions de vies selon le Forum économique mondial — Journal Métro

L’étymologie

L’étymologie

Les mots sont comme des êtres vivants. Ils ont un début  (néologisme), une vie au sein d’une ou plusieurs langues, puis parfois une fin (archaïsme). Au fil du temps et au cours de l’histoire, un mot évolue sémantiquement. La science qui s’intéresse à l’histoire d’un mot s’appelle l’étymologie.

 Qu’est ce que l’étymologie ?

L’étymologie est une science qui relève de la linguistique et qui s’intéresse à l’étude de l’origine des mots et de leur évolution. Le terme étymologie provient du grec etumologia, composé de ἔτυμος, étumos (« vrai ») et de λόγος, lógos (« parole »), signifiant « le vrai sens d’un mot ».

Pour l’écrivain français Roland Topor (1938-1997) l’« Étymologie : le casier judiciaire des mots. »

Le rôle de l’étymologie

L’étymologie est une science qui a plusieurs objectifs parmi lesquels il convient de citer :

  • Suivre l’évolution sémantique d’un mot au cours de l’histoire depuis sont attestation dans un dictionnaire à nos jours ;
  • Etablir la relation entre un mot est son étymon. L’étymon est en quelque sorte l’ancêtre d’un mot ;
  • Comprendre le sens de certains mots. Le mot français « rien » par exemple provient du latin « res » signifiant « quelque chose », un sens qui s’oppose diamétralement à celui que l’on connaît aujourd’hui. C’est grâce  à l’étymologie que l’on peut comprendre aujourd’hui l’expression  « trois fois rien » qui veut dire « peu ».  Dans ce restaurant, on mange pour trois fois rien, c’est-à-dire en versant peu d’argent.

Qu’est-ce qu’un doublet ?

En linguistique, un doublet ce sont deux mots provenant du même étymon, mais de sens différents et dont l’un est de formation populaire et l’autre de formation savante. Par exemple le verbe « écouter »  de formation populaire et « ausculter »  de formation savante. Les deux mots sont issus d’un seul étymon à savoir, le mot latin « auscultare ». On dit que « écouter » et  « ausculter » forment un doublet.

Attention à l’étymologie populaire !

L’étymologie populaire est un rapprochement que font les locuteurs d’une langue  entre un mot et son origine supposée, par analogie de forme ou de sens. L’étymologie populaire induit souvent un locuteur en erreur.

L’origine de l’étymologie populaire

Le phénomène de l’homonymie (ressemblance phonétique entre des éléments lexicaux), l’homophonie (ressemblance de prononciation de mots : vert, verre), l’homographie (des mots ayant la même orthographe mais qui n’ont pas le même sens : avocat, avocat) et l’attraction paronymique (Influence exercée par un mot sur l’un des ses paronymes. Par exemple jour ouvrable est compris chez certains le jour où l’on ouvre les magasins et les bureaux, alors qu’on réalité ouvrable provient de l’ancien verbe ouvrer, actuellement œuvrer).

Exemples d’étymologie populaire

  •   Pour de nombreux français, le mot « choucroute » provient de deux mots à savoir, « chou » et « croûte » alors qu’on réalité ce mot provient de l’allemand « sauerkraut ».
  • Pour de nombreux Algériens le nom de la ville de Constantine située au Nord-est de l’Algérie  provient du mot arabe (قصر التينة, château du figuier), pour d’autres il provient de l’arabe (قصر الطينة, château fait avec de l’argile). Alors qu’on réalité le mot Constantine est issu du nom de l’empereur romain Constantin Ier, le fondateur de cette ville.

NB.:  Les titres qui offrent une main renvoient à d’autres sites. Cliquer ! 

zoubir.yahiaoui04@gmail.com

10846065_822310074493610_203876355775044355_n

 

La rentrée littéraire de: Charleston/Diva romance/Leduc pratique — Les instants volés à la vie

Parce que la rentrée littéraire ce ne sont pas que les mêmes auteurs que l’on voit chaque année, donnons leur chance à toutes les littératures. Je vous présente ici, une sélection de livres parmi les nouveautés Charleston, Diva romance et Leduc pratique. Il y aura d’autres articles avec d’autres genres. Cette sélection est bien sûr personnelle, […]

via La rentrée littéraire de: Charleston/Diva romance/Leduc pratique — Les instants volés à la vie